kalessis, evi

GR

inscrite dans la lignée de l’expressionnisme lyrique de l’école de new york, avec la même sensibilité pour le contact immédiat entre l’artiste et ses matériaux, (le procédé du dripping est souvent utilisé et l’automatisme de la calligraphie se devine) evi kalessis a su mettre en évidence avec le plus de force dramatique, le fait que le geste du peintre est toujours unique : il s’affirme à chaque fois à partir d’un chaos originel.
sa dynamique gestuelle, la justesse intuitive de ses accords colorés, créent des espaces suggestifs faussement abstraits qui permettent les déchiffrements au terme desquels la narration se révèle. d’où l’appropriation pour nommer ses œuvres des titres de sa littérature préférée. mais en dépit de toute volonté de guider le spectateur, ses peintures, justement à la manière de la littérature, resteront ouvertes à l’interprétation, des écrans ou chacun pourra réinventer sa propre histoire…

chargement...
chargement...