ohrel, pauline

FR

l’observation et la contemplation des hommes qui l’entourent habitent pauline ohrel depuis toujours. elle façonne la terre, le plâtre, le bois, le
métal, le fil de fer, le grillage : tout ce qui pourrait être transfiguré, anobli, depuis une quinzaine d’années. ses personnages empruntent toujours leur force aux émotions aux sentiments dans un mouvement vertical et métaphysique, nourris d’énergie pure. son univers est peuplé de funambules solitaires. ses élégantes silhouettes élancées, fillettes diaphanes, pèlerins émaciés ou danseurs de corde... explorent les frontières elle nous permet ainsi d'en explorer différentes représentations, et pourquoi pas d'aller au delà de notre perception du monde. sa sculpture saisit la fugacité des attitudes, la fragilité du moment où le corps se dépasse et devient grâce.

chargement...
chargement...